Sélectionner une page

10,00€

apÉritif original à base de vin

Tous red dingues de ce subtil mélange de vin, d’épices et de plantes aromatiques, telle que la gentiane à la saveur brute , sauvage.

La puissance de ce produit se caractérise également par ses notes d’agrumes. L’équilibre général est obtenu par une amertume en fin de bouche.

Première version de l’apéritif créé en 1926. «L’original», «le seul» disent les puristes thouarsais.

  • Boisson aromatisée à base de vin.
  • L’apéritif Duhomard Cerise à été élaboré à partir d’arômes naturels de gentiane, d’écorces d’oranges douces et amères.
  • 1 litre – 14,2% vol.
  • Contient des sulfites et de la quinine.

 Nos conseils pour une pêche réussie : 

Apéritif très agréable à servir frais, nature ou sur glace. Vous pouvez également l’agrémenter d’une rondelle de citron ou le mélanger avec une eau gazeuse. Apéritif à déguster sans mayonnaise !

La recette toquée pour les audacieux :

Le Duhotonic : 1/3 de Duhomard Rouge, 2/3 de limonade, quelques glaçons, des fruits frais.

Déposez un glaçon dans chaque verre, versez le quinquina Duhomard Rouge, ajoutez la limonade et décorez avec un ou plusieurs fruits frais.

rouge amer

« L’original »

 

Depuis 1926, on a l’amer à Thouars !

L’histoire de l’apéritif Duhomard® commence au début des années folles, dans la région de Thouars : le traditionnel Banquet de Massais rassemble chaque année les voyageurs de commerce de la région réputés pour leur gaieté et leur convivialité.

En 1922, après un de ces banquets bien arrosés, lors d’une partie de pêche de renom, l’un d’entre eux, Émile DIACRE, a la surprise de sortir des eaux douces de l’Argenton, un crustacé semblant tout droit venu de l’océan mais remarquable par sa couleur rouge.

Dès 1926, inspiré par cette pêche miraculeuse, il crée un apéritif qu’il baptise avec humour Duhomard®. La marque reste, un siècle plus tard, le symbole régional de cet esprit de partage et de convivialité́.

Cet amer n’est pas un médicament…

« Avis de Naissance très prochaine de l’apéritif reconstituant, donnant force et énergie aux voyageurs de commerce ! » Voilà comment en 1926, Émile Diacre a annoncé la naissance de son doux breuvage. On pourrait s’y méprendre et s’en mêler les pinces (oh!) quant à la finalité de cet apéritif thouarsais, qui ne déroge pas à la formule de base des quinquinas et de ses vertus thérapeutiques. Mais ne vous détrompez pas, ce vin n’est pas un médicament ! 

…Pourtant il retap’ les vieillards !

Le dimanch’soir, à l’heure de la manille. Où chaque jour au bistro, les jeunes gens, les vieux, les femmes, les filles, tout l’monde réclame son petit Duhomard rouge.  Il a conquis tous les vrais gourmets ! Ça retap’ les vieillards, ça ressucit’ les morts, quand on en prend un’ fois, on en r’demande encore !

nos autres produits